Han-sur-Lesse

Depuis 2012, le Centre de Recherches Archéologiques Fluviales (CRAF) expérimente de nouvelles stratégies de fouilles et d’étude adaptées au dépotoir subaquatique du complexe archéologique des grottes de Han (commune de Rochefort, province de Namur, Belgique). Le secteur d’étude correspond au plan d’eau situé au lieu dit du « Trou de Han », à la sortie actuelle de la grotte, et à la résurgence de la Lesse après son parcours souterrain à travers le massif de Boine. Depuis 1963, date des premières fouilles subaquatiques planifiées (M. Jasinski), des milliers d’objets et fragments ont été prélevés dans le lit de la rivière à l’intérieur de la grotte, principalement au «Tournant du jour» situé à 70 mètres en amont de la sortie actuelle de la grotte (1963-1978), mais également au Trou de Han (1978-1983).

Face à l’historique des opérations dans le passé et à l’importance du site archéologique, les objectifs depuis la reprise des fouilles (2012-2017) sont, d’une part, effectuer des fouilles archéologiques subaquatiques dans un secteur limité et a priori vierge de toute intervention passée, et d’autre part, coupler l’étude archéologique par la compilation et le traitement des données issues des opérations passées (carnets de fouilles 1963-1983, photographies, inventaires, témoignages, etc.). L’objectif est non seulement de réaliser un état des lieux archéologique du site, mais aussi de documenter et étudier les contextes de provenances des objets issus des fouilles anciennes grâce à la réalisation d’une première coupe stratigraphique à travers la rivière. Bien que le site archéologique subaquatique soit, à ce jour, principalement connu pour son matériel datant de l`âge du Bronze Final et des différents âges du Fer, les trois premières années de fouilles en sondages stratigraphiques (2012-2014) ont mis au jour un dépotoir récent particulièrement homogène (XVIe-XXe siècles). L’objectif à long terme est donc d’atteindre les couches dites « anciennes » afin de comprendre la présence d’objets exceptionnels datant des différents âges des métaux, tels que ceux découverts dans le lit de la Lesse entre 1963 et 1983.